• la lame face à moi

    la lame est face à moi, fiére et relevée
    je l'approche de mes veines, sans trembler
    j ai mal au coeur, et je vais me venger sur mon corps
    comme un besoin de me foutre en l'air, me valser hors décor

    je serre les poings, encoche un premier coup de scalpel pas apache
    le sang coule,et s'écoule comme les larmes que je cache
    la douleur monte, elle a comme un aspect excitant
    sur ma chair se multiplient les traces de ma tristesse me détériorant

    mon existence s'infecte comme mes plaies
    plein de bandes déplaisantes, ne faisant pas bander
    à tort et pas à raison, je me torture, plantée à vif
    je me latte et m'éclate dans les récisifs

    l'incisif me carresse et me charcute
    mon auto destruction est mon ultime but, j vise ma chute
    je me sens repoussée, rejetée, mal acceptée, la non désirée
    j'aimerais crier"aidez moi", j préfére me taire, pour ne pas importuner

    mes cicatrices ne sont pas uniquement le résultat de mes vices et sévices
    mais aussi l expression de mon âme qui dans le morbide glisse
    je donne mon corps en offrande à ma colére
    un supplice jouissif dans lequel je m'envoie en l air


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :